Hélène COURTOIS : maman de Laniakea

Hélène COURTOI%S

Dans mon blog, je relève quelques illustres personnalités (parmi tant d’autres que j’oublie) qui me passionnent, que j’ai pu croiser ou non, parfois lire, mais très souvent suivre sur le net.

Aujourd’hui, je voudrais présenter une jeune femme. Il fait bon de voir que les femmes prennent aussi une place importante dans les sciences.

Je ne connais pas personnellement Hélène COURTOIS mais cette astrophysicienne qui semble dynamique, rigoureuse et exigeante dans son travail, à offert à la science astronomique un outil extraordinaire sur la « géographie » de nos galaxies.

Nous habitons tous dans un espace appelé LANIAKEA, le nom  hawaïen, accepté par l’Union Astronomique Internationale.

Pour la première fois, Hélène COURTOIS, « chercheur-trouveur » (au féminin), cosmographe pour être précis, propose une définition dynamique de notre superamas de galaxies. En effet, il lui a été possible de délimiter un volume cosmique dans lequel circulent des « courants de galaxies » d’un diamètre de 500 millions d’années-lumière.

Laniakea

TULLY, R. Brent et al. The Laniakea supercluster of galaxies. Nature, v. 513, n. 7516, p. 71-73, 2014.

Si je parle aussi de cette formidable femme, c’est quelle possède un sens pédagogique extraordinaire. Il doit être bon d’être élève dans ses amphithéâtres… Pour ma part, je me suis limité à lire son dernier livre qui suit un fil conducteur nous amenant vers la modélisation de LANIAKEIA telle qu’elle l’a pu le travailler.

Le vocabulaire y est simple avec des (rares) illustrations qui permettent de mieux comprendre le compliqué. Pas d’équation complexes pour nous expliquer les choses. Elle nous amène progressivement vers les étapes et les méthodes de ses recherches. On s’imagine presque à côté d’elle tellement se livre est limpide.

Sans vouloir faire de publicité commerciale, je recommande cette lecture qui nous ouvre vers des horizons si lointains que les notions de temps et d’espace nous échappent. On réalise à quel point je (nous) suis (sommes) tout petit humain dans l’Espace.

J’ai commencé l’astronomie amateur il y a une dizaine d’années avec l’espoir de plonger dans les profondeurs (astrophotographiques) des galaxies. Cet ouvrage m’encourage à persévérer après une meilleure maitrise des outils que je possède et qui me permettent de voir les planètes.

Merci Madame COURTOIS pour votre sens du partage.

Son livre, dernière édition de mars 2018 aux éditions DUNOD, est une fantastique histoire, sérieuse, expliquée et argumentée avec un niveau de lecture simple pour les non spécialistes. Les mots d’astrophysicien, cosmologie, ne doivent pas faire peur. Le livre n’est pas un document pour spécialiste.

Livre de Hélène COURTOIS

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.