SpaceX, mission CRS17

Ce samedi 4 mai 2019,
SpaceX lance sa 17e mission pour livrer un module de ravitaillement vers la station spatiale ISS.

La mission est aussi très importante pour confirmer la maîtrise technique de l’entreprise commerciale SpaceX.
En effet, Elon Muks mise sur la ré-utilisation (10 à 20 fois) de la plupart des composants de ses véhicules spatiaux pour réduire le prix d’un lancement. Pour cela, il faut ramener des éléments de la fusée Falcon 9 sur Terre sans les détériorer…

Logo de la mission CRS17 de SpaceX

Décollage immédiat :

Depuis la base aérienne de Cap Canaveral, en Floride. Le compte à rebours commence… 5, 4, 3, 2 …1 … ZERO…

00:00:00           Le lanceur Falcon 9 décolle avec succès,

00:01:12           Vitesse Max-Q (moment du pic de contrainte mécanique sur la fusée, c’est la vitesse à laquelle la pression aérodynamique est la plus élevée sur le fuselage de la fusée, une fois passé cette étape cruciale, le risque d’échec est faible.)

00:02:17           Extinction du moteur principal (MECO)

00:02:21           Séparation du 1er et 2nd étage

00:02:28           Allumage du moteur du 2nd étage qui poursuit sa course

00:02:34           les deux boosters collatéraux se séparèrent du 1er étage et effectuent leur  « boostback burn » procédure durant laquelle les boosters orientent leurs moteurs vers la bonne direction, puis mettent plein gaz afin de revenir se poser sur Terre.

00:06:39           le 1er étage s’allume, effectuant la même procédure que les boosters pour rentrer sur Terre

00:08:27           Appontage du 1er étage (voir détail plus bas) juste après l’atterrissage des booster

00:08:39           Arrêt des moteurs du 2nd étage (SECO)

00:09:38           Le module Dragon se sépare du 2nd étage

00:12:08           Les panneaux solaires du module Dragon s’ouvrent

02:19:00               La baie de guidage, de navigation et de contrôle du Dragon s’ouvre

Le module Dragon rejoindra la station spatiale le lundi 6 mai.

Ce qui est innovant dans la technicité de cette fusée :

Après la séparation des étapes, SpaceX a prévu le retour sur terre des booster par un atterrissage comme on le fait avec un drone. C’est incroyable !

Mieux encore… SpaceX arrive a poser le 1er étage du lanceur Falcon 9 sur une plateforme d’appontage (appelée « Of Course I Still Love You » ) située dans l’océan Atlantique. Cette fois vous imaginez un gros drone à une vitesse de 480 km/h revenir de l’Espace et se poser en mer. Quelle précision !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.